Les protéines en musculation

9 janvier 2015 | consulté 3807 fois

En musculation, les protéines sont à la base de toute évolution du corps, que ce soit en prise de masse ou en période de sèche. La prise de protéine se fait donc quotidiennement au travers de l’alimentation, mais aussi grâce aux compléments alimentaires protéinés. Mais savez-vous vraiment comment agissent les protéines ? Savez-vous s’il y a des dangers liés à la prise de compléments alimentaires protéines ? C’est ce que nous allons vous expliquer en détail dans cet article.

Introduction

Tout d’abord il faut savoir qu’il existe deux types de protéines : les protéines globulaires, jouant un rôle important dans le métabolisme (enzymes, hormones, hémoglobine…) et les protéines fibreuses servant de support aux tissus et de résistance lors de mouvement de traction (collagène, actine, myosine et fibrinogène). Vos muscles sont composés essentiellement de protéines fibreuses.

Comment agit donc votre shaker de protéine sur les muscles ?

Lors de l’ingestion de protéines, votre système digestif va le dégrader en acides aminés qui, une fois dans le sang, seront dirigés vers des cellules qui reformeront des protéines selon leur utilité. Au niveau du muscle, les deux protéines mises en avant sont l’actine et la myosine. Lors de la contraction musculaire, la protéine de myosine se fixe sur l’actine créant un glissement des fibres musculaires, donc une contraction. Donc plus vous avez de myosine, plus vous pouvez contracter vos muscles. C’est là qu’intervient votre prise de protéine. Le fait d’apporter plus de protéines à vos muscles augmente le nombre de têtes de myosines, ce qui fait augmenter le volume et la force de contraction du muscle.

Il faut savoir qu’en termes de musculation, l’expression « casser la fibre » n’est pas à prendre au pied de la lettre. En effet lors d’exercices de musculation, à aucun moment vous ne « cassez » vos fibres musculaires, elles sont mises à rude épreuve et le fait de les contracter et décontracter à répétition crée des micros traumatismes et des inflammations qui ressortiront sous forme de courbatures.

Mais est-ce dangereux de consommer plus de protéines ?

Tout d’abord notons que ce ne sont pas les protéines qui nourrissent vos muscles mais les hydrates de carbone (glucides) d’où le fait de prendre une collation sucrée avant l’effort. Les protéines servent à faire récupérer et/ou grossir les muscles après l’effort et donc éviter le catabolisme. En règle générale, un sportif doit apporter à son corps environ 1,5g de protéine par kilo de poids de corps. Pour une personne pratiquant de la musculation on peut aller jusqu’à 2 à 2,5g par kilo de poids de corps.

Cette prise de protéines ne va pas agir seulement au niveau des muscles mais aussi au niveau des reins. En effet, lors de la dégradation des protéines, il se crée des déchets azotés que seuls les néphrons des reins peuvent éliminés sous formes d’urine. Les déchets azotés sont nocifs pour les reins dans le sens où ils augmentent la charge de travail de ces derniers. C’est pourquoi on recommande de boire 2 litres d’eau par jour, afin d’aider les reins à filtrer ces déchets. Si on surconsomme trop de protéines (4g/kg), on va créer un déséquilibre dans le sang (acido-basique) qui va engendrer des problèmes bien plus graves.

Que pouvons-nous donc conclure ?

Nous pouvons donc en conclure que les protéines sont nécessaires au bon fonctionnement des muscles, surtout si l’on pratique un sport intense musculairement. Cependant, il faut contrôler sa prise de protéines au niveau du grammage, car un excès massif de protéines peut entraîner des problèmes graves comme le cancer du côlon ou des calculs rénaux. Si vous avez des doutes, n’hésitez pas à demander conseils à des personnes qualifiées. Le trop c’est comme le pas assez. Pour acheter vos protéines pas cher, rendez-vous sur Optigura.com !