Tout savoir sur le booster ou le pré-workout

4 novembre 2016 | consulté 10485 fois

Le booster, aussi appelé pré-workout, est un complément alimentaire destiné à améliorer vos sensations durant votre entraînement pour vous aider à donner le meilleur de vous-même et vous pousser à dépasser vos limites. En effet, le principal but de ce type de produit est de rendre vos séance plus efficace et plus intense en augmentant votre énergie, votre puissance, votre concentration, votre force, votre endurance ou encore la congestion musculaire. Les boosters sont souvent composés de mélanges d’ingrédients assez mystérieux et dans cet article, nous allons expliquer les principaux pour vous aider à choisir le bon produit selon vos besoins et vous éviter quelques rares effets secondaires. 

Aujourd’hui, les pré-workout sont parfaitement formulés, dosés et contrôlés pour qu’ils puissent être sans danger à l’utilisation. Cependant, il est important de savoir que nous n’avons pas tous la même sensibilité aux ingrédients et certains boosters peuvent être surdosés sans le savoir pour certaines personnes. Ainsi, un booster peut faire de l’effet à une personne et aucun à une autre. De plus, c’est un complément alimentaire à utiliser qu’en cure ponctuelle, maximum 1 à 2 fois par semaine. En effet, l’organisme s’habitue très vite aux effets du booster et celui-ci ne pourrait plus vous donner de sensations s’il est utilisé sur le long terme. 

Les rares effets secondaires des boosters

Nous allons identifier les rares effets secondaires rencontrés à l’utilisation d’un pré-workout. Toutefois, il est recommandé d’utiliser les doses prescrites par le fabricant et de les adapter en fonction de votre sensibilité.

- Maux de tête : les maux de tête peuvent être causés par la caféine qui élève la tension artérielle ou encore des ingrédients vasodilatateurs comme l’arginine qui augmente l’oxyde nitrique. Pour les personnes sensibles aux stimulants, ces ingrédients vont dilater les vaisseaux sanguins des muscles mais également ceux situés dans la tête pouvant occasionner des maux de tête. 

Pour éviter cela, vous pouvez utiliser des BCAA (acides aminés ramifiés) et/ou de la Glutamine pour vous aider à repousser la fatigue tout en vous fournissant une bonne dose d’énergie. Ils vont vous permettre d’améliorer la construction musculaire ainsi que votre récupération.

- Des signes d’énervement : vous pouvez avoir du mal à contrôler vos gestes, vous sentir anxieux, énervé ou encore oppressé. Cela est souvent du à un excès de caféine ou d’une hypersensibilité à cet ingrédient. Pour cela, il est recommander d’éviter des stimulants à base de caféine et contrôler également vos autres produits et boissons enrichis en caféine.

- Des nausées : cela est souvent du à un mauvais mélange de votre booster car il n’a pas été assez dilué dans votre préparation ou alors vous ne buvez pas assez. Cela peut malmener votre système digestif ou rénal. Il est donc recommandé d’ajouter une bonne dose d’eau par rapport aux conseils d’utilisation et de bien le diluer. Pour information, la quantité d’eau ne va pas impacter l’efficacité du booster mais simplement le goût.
L’apparition de nausées n’est pas causée par un ingrédient précis mais par l’association de plusieurs ingrédients. Dans ce cas, il faudra changer de formule de booster pour vous éviter cet effet secondaire. 

- Des picotements : ces effets tant désirés par les utilisateurs sont dus à la bêta-alanine, un ingrédient tampon d’acidité musculaire qui permet d’éviter de ressentir la fatigue et les courbatures. Vous allez donc pouvoir aller plus loin dans vos entraînements. C’est un effet qui s’estompe au fur et à mesure de la séance et qui disparaît lorsque vous soulevez des poids. Il est préférable de ne pas en prendre trop en avance pour qu’il puisse faire ses effet.

- Des perturbations du transit : cela est souvent du à la combinaison d’un mélange d’ingrédients, une mauvaise dilution et un manque d’eau. Ainsi, le système digestif à assimiler les suppléments et pour cela, il est recommandé de boire beaucoup d’eau et de mieux diluer votre booster.

- Des crampes : l’excès de caféine associé avec de la créatine peut provoquer une légère déshydratation. Ces deux ingrédients ont des effets diurétiques si vous ne buvez pas suffisamment. En effet, la créatine retient l’eau dans les muscles et se retire d’autres parties du corps. Il est donc primordial de bien boire tout au long de la journée pour éviter la déshydratation et donc les crampes.

- Des troubles du sommeil : l’inconvénient majeur des boosters si vous êtes sensible à la caféine et si vous en consommez en excès jusqu’à tard dans la journée. N’oubliez pas que la majorité des pré-workout apportent une forte dose de caféine et peut se cumuler avec vos tasses de café déjà consommées dans la journée. De plus, si vous vous entraînez tard le soir, il faut éviter de consommer un booster. Nous vous conseillons donc de diminuer les doses de boosters, limiter vos boissons riches en caféine et arrêter leur consommation après 16h. 

- L’accoutumance : de nombreux utilisateurs pensent que sans le booster, la séance ne sera plus la même. Le corps s’habitude très vite et bien alors utilisez votre pré-entraînement à bon escient et ne devenez pas dépendant. En effet, le risque psychologique existe et le booster est simplement là pour vous aider à vous surpasser durant un entraînement intensif. Il est donc recommandé de ne pas en consommer tous les jours. 

L’utilisation d’un booster ou pré-workout

L’utilisation d’un booster n’est pas obligatoire. De plus, il est recommandé de ne pas en consommer toute l’année et encore moins tous les jours. Réservez-le pour vos séances les plus intenses sinon votre corps va très vite s’y habituer. Durant les jours d’utilisation, faites attention aux autres boissons telles que le café, les sodas riches en caféine, les brûleurs de graisses ou autres suppléments de pré-entraînement. En effet, ces derniers rajoutent beaucoup trop de caféine et vous risquez de rencontrer des troubles du sommeil importants. 

De plus, il faut parfois en essayer plusieurs avant de trouver celui qui vous convient. Nous réagissons tous différemment à l’utilisation d’un booster. Attention également à ne pas être dépendant aux boosters de peur de faire une mauvaise séance si vous ne l’avez pas avec vous. 

Afin de bénéficier de tous les bénéfices du booster et vous permettre de vous surpasser à l’entraînement, il est important de :

  • Bien dormir pour bien récupérer (au moins 8h par nuit)
  • Boire suffisamment d’eau (environ 2 litres par jour)
  • Avoir une alimentation saine et équilibrée (éviter le sucre, aliments industriels, la malbouffe et mangez beaucoup de légumes)
  • Utilisez un booster uniquement lors d’un entraînement intense et pas tous les jours (1 à 2 fois par semaine). 

Vous l’aurez donc compris, un booster est un produit destiné à améliorer votre force et vos performances durant une séance mais attention à ne pas en abuser et à utiliser tous les jours