Glucides pour la musculation

Fructose
Fructose
9,99 €

Pourquoi consommer des glucides en musculation?

Les glucides sont les carburants du corps humain. Néanmoins, il n’est pas conseillé d’absorber n’importe quel sucre au risque de stocker des graisses superflues au niveau du ventre. Un mauvais choix des sucres est susceptible d’entraîner une baisse de performance à cause d’une récupération non réussie. Une consommation méthodique s’impose pour un résultat efficace.

Généralités sur les glucides

Les glucides sont formés d’oses (ou monosaccharides). Le glucose en est un ; ce sucre sanguin est un hexose, c’est-à-dire un ose à 6 atomes de carbone. Il va directement dans le sang et fournit l’énergie nécessaire au sportif. Un autre hexose est le fructose, le sucre des fruits qu’on retrouve aussi dans les produits agroalimentaires tels que les sodas. Il doit être assimilé par le foie avant d’être productif. Le lactose est formé de deux oses : le galactose et le glucose ; ce sucre du lait est classé dans la catégorie des disaccharides. Le glucide le plus important en taille est l’amidon ; il est un polysaccharide ou un polyoside autrement dit l’assemblage de plusieurs oses. Il est présent dans le riz.

Il est important de savoir qu’une même quantité de glucose, de fructose et de riz, par exemple, n’a pas le même effet. Le type de glucide adapté au métabolisme change à chaque instant. Il en est de même pour le taux. L’index glycémique ou IG a été créé pour mesurer la variation de ce taux. Sa valeur est fixée entre 0 et 100. Ce concept a vu le jour dans les années 1980 et a beaucoup aidé dans la nutrition. Après avoir ingéré un aliment glucidique, notre organisme produit de l’insuline. Il s’agit d’une hormone qui joue un double rôle : d'une part, elle permet le stockage du sucre dans les muscles, et d’autre part elle nous signale que des graisses corporelles vont s’installer quand la quantité de sucre absorbé s’avère trop élevée. La première fonction de l’insuline intéresse les sportifs. La seconde fonction intervient quand l’IG de la nourriture est élevé par rapport aux besoins de notre organisme. C’est ce qui explique le coup de barre en matinée lorsqu’on mange trop sucré au petit déjeuner. La glycémie monte brusquement pour redescendre aussi rapidement. On appelle ce phénomène une hypoglycémie réactionnelle. Ce phénomène est le responsable de notre malaise qui se manifeste par la fatigue, une baisse de performance physique et parfois intellectuelle. Une personne qui pratique la musculation a donc intérêt à opter pour une consommation de glucides à IG plutôt bas pour éviter ce mal-être et afin de ne pas grossir. D’après plusieurs études, se nourrir régulièrement avec des aliments à IG non adapté peut être la cause d'un surpoids, accroît le risque de diabète et des maladies cardiovasculaires.

Bienfaits de la consommation des glucides en poudre

En plus d’être facilement ingérables sans avoir besoin d’être mâchés, les glucides formulés pour la musculation sont faciles à digérer. Les personnes qui suivent un régime sportif notamment les bodybuilders les apprécient. Pour qu’ils soient efficaces, il faut savoir choisir le bon moment pour les consommer. Les glucides en poudre sont en général pris en collation, car on manque souvent de temps pour préparer un véritable repas. On peut également les prendre juste avant, juste après ou pendant l’activité physique, car en ces moments-là, on ne doit pas faire travailler le système digestif. Ainsi, la meilleure manière de récupérer au cours de l’entraînement en se passant de la digestion est de prendre des glucides en poudre. Ceux-ci sont vendus sur le marché sous forme de poudres aromatisées.