Les glucides font-ils réellement grossir?

Les glucides font-ils réellement grossir?

22 mars 2015 | consulté 3613 fois

On entend bien souvent que pour perdre du poids, il faut fortement diminuer les apports en glucides (hydrates de carbones). Cette affirmation parait, pour beaucoup, illogique face aux recommandations en musculation mentionnant qu’il faut associer hydrates de carbones et protéines à chaque repas. Hé bien cette théorie de diminution des glucides est totalement fausse. En effet, elle est apparue il y a quelques années, car les industriels qui proposaient des produits trop riches en glucides simples ont lancé cette vague de publicité poussant à diminuer la prise de glucides pour mincir.

Tout d’abord, différencions les deux sortes de glucides existants. Les glucides simples que l’on retrouve dans les biscuits, les bonbons, le chocolat etc, et les glucides complexes que l’on retrouve dans les céréales comme le riz, les pâtes ou encore les pommes de terre. La différence entre ces deux glucides est simple. En effet, les glucides simples s’absorbent très rapidement et par conséquent induisent un pic de glycémie et donc d'insuline important. L'insuline transformera donc ces glucides en graisse qui sera stockée. A l’inverse, les glucides complexes s’absorbent plus lentement et permettent de stabiliser la glycémie et donc de fournir une énergie constante aux cellules du corps et pouvoir donc optimiser les réserves en glycogène.

Il est donc évident que pour effectuer un effort, il est nécessaire de consommer des glucides, sinon vous n’aurez pas d’énergie et risquez même le malaise. C’est la quantité et le moment où vous prenez vos glucides qui va avoir un impact sur le poids. Concernant les glucides complexes, ils doivent être pris tout au long de la journée, en quantité raisonnable (une monstrueuse assiette de pâtes fait forcément grossir). On recommandera donc : des muesli le matin, deux tranches de pain complet à 10h00, 150g de céréales cuites le midi, un shaker de booster avant l’entrainement contenant des glucides simples et permettant donc un apport rapide pour subvenir à l’effort qui suit, et après l’entrainement un apport de glucides complexes pour améliorer la récupération et restaurer les réserves de glycogènes. Concernant le soir, les glucides ne sont pas nécessaires étant donné que vous allez dormir. Les sucres simples sont à éviter à tout prix, sauf en cas d’hypoglycémie, car ceux sont ces sucres-là qui font grossir.

Conclusion : il faut consommer des glucides complexes en grande majorité tout en étant raisonnable sur les quantités, et éviter les glucides simples.