La musculation ralentit-elle la croissance?

La musculation ralentit-elle la croissance?

31 mai 2017 | consulté 7477 fois

La musculation est une pratique sportive qui se répand de plus en plus et qui séduit de plus en plus de jeunes adolescents. En effet, les personnes sont de plus en plus nombreuses à vouloir se développer musculairement pour atteindre un physique de rêve. Cela peut être du à tout ce que nous pouvons voir sur les réseaux sociaux comme Youtube, Instagram ou encore Facebook, où des athlètes aux physiques de rêve postent des photos et des vidéos de motivation. Cependant, il convient tout de même d’alerter les plus jeunes sur les éventuels risques liés à la pratique. Nous pouvons donc nous poser la question suivante : musculation et croissance, est-ce compatible? La musculation ralentit-elle la croissance?

La musculation est un sport qui attire beaucoup d’adolescents désireux d’apprendre à connaître leur corps et ses limites tout en développant leur masse musculaire pour former un corps athlétique. On entend souvent dire autour de nous, que la musculation pratiquée à un jeune âge, pourrait avoir des effets néfastes sur le santé. En effet, la pratique de la musculation est perçue comme dangereuse car pourrait stopper la croissance, diminuerait la souplesse, réduirait les capacités cardio-respiratoires et endommagerait les tendons et articulations des adolescents. Qu’en est-il réellement de tout ça?

Une pratique raisonnable de la musculation

Il est important de souligner que la musculation est un sport traumatisant pour les muscles et les articulations et qu’il est plus que recommandé d’exécuter les mouvements avec précaution. Solliciter excessivement le squelette peut mener à des traumatismes du dos si les mouvements ne sont pas corrects, contrôlés et avec une charge bien trop lourde. Il peut donc être vrai que pratiquer la musculation de façon intensive dès l’adolescence pourrait avoir quelques conséquences sur la croissance et sur la santé de manière plus générale si la pratique n’est pas raisonnée. Il faut donc être très prudent dès le départ et éviter de porter des charges trop lourdes et réaliser des entraînements trop intensifs. 

Ainsi, pour éviter tout risque de blessure, certains exercices polyarticulaires sont déconseillés aux adolescents ayant des points faibles ou faiblesses au niveau de la colonne vertébrale, des ligaments ou encore des cartilages : squats, développé militaire, soulevé de terre. Ces exercices demandent une technique bien précise pour éviter toute blessure. 

Il est fortement déconseillé de commencer la musculation avant 15 ans, en particulier pour les jeunes filles. Vous pouvez toutefois vous tourner vers des activités fitness et cardio training. Nous vous conseillons également de vous tourner vers un coach expérimenté en salle spécialisée pour que ayez les bons gestes à réaliser. Il est inutile de mettre des charges trop lourdes et de mal exécuter les mouvements au risque de se blesser. Soyez donc très vigilent quant aux entraînements suivis pour adopter les bonnes manières dès le début et progresser sans vous blesser. Il est également recommandé de s'accorder un jour de repos minimum dans la semaine  pour des résultats optimaux.

Quelques conseils pour bien débuter sainement en musculation

  • Apprendre à bien exécuter les mouvements pour éviter les blessures et le risque d’abîmer vos articulations qui sont très fragiles. 
  • Demandez conseils à votre médecin pour connaître votre faculté à réaliser certains exercices. 
  • Mangez sainement à votre faim sans vous soucier de prise de masse, de régimes ou de sèche.
  • Pratiquez la musculation en complément d’un autre sport (collectif ou d’endurance) pour développer vos capacités cardio-respiratoires. 
  • Augmentez le nombre de séances au fur et à mesure des années en commençant simplement par une ou deux séances par semaine. 
  • Pratiquez la musculation avec des amis ou des membres de vos familles pour plus de motivation.

Les avantages de la musculation chez les adolescents

La pratique de la musculation à l’adolescence possède quelques avantages comme la croissance de la masse osseuse et l’aide au corps de se former. Cependant, ces avantages seront perçus si la pratique de la musculation est bonne et contrôlée.

De plus, cette pratique est très facilement associable à un autre sport comme les sports collectifs, cardiovasculaires ou encore de combat. Elle pourrait permettre de vous aider à développer vos qualités physiques et sportives ainsi que votre vitesse et votre force.

Outre que les avantages physiques, la musculation possède un avantage psychologique majeur : l’estime et la confiance en soi. En effet, les adolescents se sentiront mieux dans leur corps et seront plus à même d’affronter le quotidien en tout sérénité. 

En résumé

En résumé, la pratique de la musculation à l’adolescence n’empêche pas la croissance si celle-ci est pratiquée avec prudence. Elle peut se révéler très efficace pour développer sa masse osseuse et aider son corps à se développer pour plus de résultats dans une autre activité physique. Attention toutefois à pratiquer la musculation de la façon la plus saine possible et en prenant son temps. De plus, à l’heure où l’obésité touche de plus en plus de jeunes, la musculation peut se révéler efficace en complément d’une activité cardio pour vous éviter de prendre trop de gras et vous construire un physique athlétique.