La prise de masse est-elle obligatoire en musculation ?

La prise de masse est-elle obligatoire en musculation ?

3 avril 2016 | consulté 4959 fois

De nombreux pratiquants de musculation ont recours à la prise de masse pour gagner rapidement plus de muscle afin d’être plus volumineux et plus massifs. Si ce procédé offre des résultats satisfaisants, la question que certaines personnes se posent est : est-ce qu’il est obligatoire de passer par une prise de masse pour gagner en volume ? La réponse à cette question est à la fois simple et un peu complexe. Pour être bref, faire une prise de masse est la meilleure solution pour gagner en poids, mais cela dépend de la morphologie des pratiquants, surtout des débutants. Si ces derniers sont déjà assez volumineux, ils n’auront pas besoin de le faire. Par contre, s’ils n’ont pas la masse idéale pour se muscler, la prise de masse est parfaite pour eux. En gros, la prise de masse dépendra de la morphologie des pratiquants. Celle-ci se divise en trois catégories : l’endomorphe, l’ectomorphe et le mésomorphe.

La prise de masse selon la morphologie

L’endomorphe

On reconnaît les personnes endomorphes à leurs membres courts, des épaules tombantes et leur petite ossature. Elles sont généralement en surpoids et tout aliment qu’elles ingurgitent aura une répercussion sur leur poids. Lors d’une période de prise de masse, ce type de morphologie devra alors faire attention à leur alimentation tout en pratiquant plus d’exercices de musculation avec beaucoup de cardio-training. Ce qu’il faut savoir sur l’endomorphe, c’est que son poids peut ne pas changer dans la mesure où il gagne du muscle tout en perdant de la masse grasse, mais il est difficile d’arriver à concilier prise de muscle et perte de graisse étant donné que la prise de masse engendre indubitablement une prise de masse grasse. Pour les personnes ayant ce genre de morphologie, il est intéressant pour elles de procéder à une prise de masse sèche consistant à limiter la prise de gras grâce à un choix alimentaire adapté ainsi que des exercices d’entraînements maîtrisés et adéquats. Si le processus est assez lent lors d’une prise de masse sèche, les résultats n’en seront que meilleurs.

L’ectomorphe

Dans le cas d’une personne ectomorphe, qui est le contraire de l’endomorphe, celle-ci se présente généralement comme ayant des difficultés à prendre du gras à cause d’un métabolisme rapide. Au niveau physique, un pratiquant ectomorphe est mince, possède des membres longs ainsi qu’un thorax étroit. Il va sans dire que ce type de morphologie est le moins adapté pour la pratique de la musculation. La prise de masse est principalement conseillée pour les personnes ectomorphes. Leur but sera de grossir en mangeant le plus souvent, c’est-à-dire 6 repas par jour. La prise de masse rapide est celle qui leur est le plus adaptée. Mais il ne faudra pas oublier d’accompagner le régime alimentaire d’un entraînement, qui sera d’une fréquence de 3 séances hebdomadaires au minimum.

Le mésomorphe

Et le dernier type de morphologie est le mésomorphe. Il s’agit des personnes ayant des prédispositions à la musculation puisqu’elles possèdent une parfaite musculature avec un métabolisme classique, une poitrine et des épaules larges, une ossature massive et peu de graisse. Le mésomorphe peut se féliciter d’avoir un corps que les ectomorphes et les endomorphes envient. Grâce à leur morphologie, les mésomorphes prennent facilement et rapidement de la masse. Ils pourront ainsi tout ingurgiter, mais doivent tout de même faire attention à ne pas prendre du gras ni à tomber dans l’excès. Concernant leurs séances d’entraînement, ils pourront adopter jusqu’à 5 séances hebdomadaires puisqu’ils peuvent supporter des entraînements lourds.

La prise de masse en fonction des besoins

Tout d’abord, il est nécessaire de préciser que le corps est dans l’incapacité de créer de la masse musculaire s’il n’est pas alimenté. En effet, ce sont les excédents alimentaires emmagasinés par l’organisme qui seront transformés en muscle. Et pour que cela arrive, il faut que les calories consommées soient largement supérieures à celles dépensées. Si un pratiquant ne sait pas à quel type de morphologie il appartient, il pourra toujours choisir une prise de masse selon ses besoins. Il pourra, par exemple, créer son propre programme de prise de masse en combinant un programme pour ectomorphe et un programme pour endomorphe. Il n’est pas rare de trouver des pratiquants se trouvant entre deux types de morphologie. Si certains optent pour une prise de masse sèche avec un régime de maintenance leur permettant de prendre du muscle tout en tentant de perdre du gras, d’autres préfèrent ne pas se restreindre en optant pour une prise de masse rapide qui occasionnera une prise de poids considérable. Ces derniers auront ainsi le volume qu’ils cherchaient et pourront renforcer leurs entraînements pour transformer le gras en muscle. En gros, toutes les personnes qui ne savent pas à quelle catégorie elles appartiennent pourront choisir entre une prise de masse rapide et une prise de masse sèche tout simplement. C’est pour cette raison qu’on parle de prise de masse en fonction des besoins.

Réussir sa prise de masse

Si globalement une prise de masse revient à consommer plus que d’habitude et à s’entraîner de manière à transformer ces aliments ingurgités en muscle, il faut savoir qu’il est possible de rater la prise de masse. En effet, le but de la prise de masse est de manger plus pour gagner des muscles, devenir plus volumineux et plus massif tout en augmentant la force. Pour réussir une véritable prise de masse, il sera nécessaire de suivre certaines règles. Concernant la prise de masse sèche tout particulièrement, sa réussite repose sur une alimentation balancée entre protéines, glucides et un peu de lipides combinés à la surveillance du poids sur la balance et un entraînement adéquat. Si le pratiquant respecte son programme à la lettre, il pourra facilement atteindre son objectif. Concernant la prise de masse rapide, il faut juste éviter de consommer trop d’aliments riches en lipides. Pour le reste, protéines et glucides sont à consommer à gogo avec un ratio de 50 % de glucides pour 40 % de protéines. Il est conseillé d’appuyer l’alimentation avec des compléments et suppléments tels les gainers.

Final Mass

Final Mass

Corgenic

Final Mass, le gainer ultime de la marque française Corgenic!