Tout savoir sur les différentes formes de créatine

12 avril 2017 | consulté 4828 fois

Sur le marché de la nutrition sportive, nous avons la présence de nombreuses formes de créatine. La créatine n’est pas non plus un supplément miracle pour le bodybuilder mais elle peut être un parfait allié pour vous aider à développer votre masse musculaire ainsi que votre force à l’entraînement. Le corps ne peut pas assimiler la totalité de la créatine absorbée et les muscles ne peuvent pas stocker plus que leur capacité. L’excédent sera alors éliminé par les reins car considéré comme inutile. Plus les muscles auront de la créatine en réserve et plus ils seront capables de régénérer leur ATP pour maintenir un effort intense dans un temps plus long et sans dommage.

Dans cet article, nous allons énuméré les principales formes de créatine que nous pouvons trouver sur le marché. Bien sûr, il en existe d’autres ainsi que certaines proposées en tant que complexes de créatines (association de plusieurs formes de créatine pour améliorer les résultats).

La créatine monohydrate

Il existe différentes formes de créatine donc les plus abouties permettent une assimilation plus rapide et plus complète. Sachez toutefois que la majorité des études scientifiques portent essentiellement sur la créatine monohydrate, la forme de créatine reconnue comme la plus utilisée et la plus efficace depuis les années 70. Depuis, son usage s’est très vite répandu et c’est également la forme la moins chère sur le marché. Elle est en général assez efficace chez les débutant ayant déjà une bonne masse musculaire mais dont le stock en créatine n’est pas optimisé. La créatine monohydrate est la forme basique de poudre monohydrate qui sert à élaborer les autres formes de créatine.

La créatine tamponée ou Kre-Alkalyn

Cette forme de créatine fait partie des formes les plus récentes dont l’innovation est la suivante : son pH très bas de 12 fait que même mélangée à un liquide, elle ne se dégrade pas en créatinine (déchet qui favorise la production de toxines et d’acide lactique). C’est ce qu’affirme la firme qui a breveté ce procédé sous le nom de Kre-Alkalyn. En effet, quand une solution a un pH supérieur à 7, elle est dite alcaline, d’où le nom Alkalyn. Cette forme de créatine est donc mieux utilisée et de façon plus complète.

La créatine Créapure

Cette forme de créatine creapure brevetée est produite à partir de la créatine monohydrate. Fabriquée en Allemagne, cette forme se vante d’être la plus pure du marché. En effet, à travers différents procédés de fabrication, le laboratoire arrive à isoler la créatine de tous ses déchets et de la rendre pure à 99,99%.

La créatine decanate

Cette forme de créatine a été conçue pour améliorer la biodisponibilité de la créatine. En effet, elle serait facilement transportable et assimilable par l’organisme. Son procédé de fabrication repose sur l’ajout d’acide décanoique dans la créatine monohydrate. L’ajout de cet acide va alors accélérer l’assimilation de la créatine par l’organisme, de manière bien supérieure à la créatine monohydrate.

La créatine gluconate

Cette forme de créatine est composée d’une molécule de créatine et d’une molécule de glucose. Son absorption est donc quasi intégrale et aussi rapide que celle du glucose. Une fois dans le sang, le glucose provoque un pic d’insuline provoquant une arrivée plus massive de créatine dans les muscles.

La créatine pyruvate

Cette forme de créatine est fabriquée à partir du pyruvate, un enzyme jouant un rôle dans le métabolisme du glucose. Cette association serait plus efficace sur des efforts de plus longue durée ou d’efforts d’endurance. En effet, le pyruvate est fondamental dans la régulation de la production de l’énergie et pourrait permettre de stimuler la combustion des graisses pour un meilleur rapport masse grasse/masse maigre.

La créatine nitrate

Selon les fabricants, cette forme de créatine de troisième génération aurait une efficacité exceptionnelle. Enrichie en acide nitrique qui pourra devenir de l’oxyde nitrique (NO) une fois dans l’organisme, cette forme de créatine permet une meilleure congestion (afflux sanguin vers les muscles) et donc un meilleur apport de créatine pour une meilleure absorption par les muscles.

La créatine phosphate

Cette forme de créatine n’arrive pas jusqu’aux muscles. En effet, cette créatine ne passe pas le barrage de la digestion qui la détruit et qui permet beaucoup de déperdition. Cette forme de créatine semble donc être moins efficace que les autres formes.

La créatine malate

Cette forme de créatine est composée de trois molécules de créatine et d’une molécule d’acide malique. Cet acide joue un rôle dans le cycle de Krebs, le cycle de resynthèse de l’ATP, afin de faciliter la transformation de créatine en énergie.

Créatine Hcl ou créatine Hydro Chlorure

Cette forme de créatine constitue la dernière génération de créatine. Elle possède une capacité d’assimilation optimale correspondant à 59 fois plus que la forme monohydrate et permet donc un dosage bien inférieur pour en bénéficier des avantages. De plus, elle ne produit aucun déchet et possède une conversion en créatinine inférieure à 1%.