Beurre de noix de cajou

Organic Cashew Butter
Organic Cashew Butter
CHF 9.05 CHF 9.99 Vous économisez CHF 0.94

Du beurre de noix de cajou pour la santé

Le beurre de noix de cajou a une haute valeur nutritionnelle. Il aide surtout au bon fonctionnement du système cardiovasculaire. Avis aux culturistes et aux haltérophiles : si vous souhaitez développer en harmonie votre force musculaire et votre système cardiovasculaire, introduisez le beurre de noix de cajou dans votre régime !

À propos du beurre de noix de cajou

La matière première est la graine d'anacarde, fruit de l’anacardier, une plante d’origine brésilienne. Appartenant à la famille des akènes, l’anacarde est une "noix" en forme de cœur ou de demi-lune. Mesurant entre deux et trois centimètres, la noix est renfermée dans deux coquilles. Pour obtenir du beurre de noix de cajou, on broie une certaine quantité de ces noix. À l’ère paléolithique, on effectuait le broyage à la main, mais de nos jours on utilise des robots. Le résultat est tout d’abord granuleux, pour devenir par la suite une pâte très crémeuse. C’est d’ailleurs la preuve que le beurre d’anacarde est riche en lipides. Il s’agit toutefois de bonnes graisses comme l’acide oléique, le même que l’on retrouve dans l’huile d’olive.

On parle de bonnes graisses car elles ont pour rôle d’éliminer le mauvais cholestérol et d’augmenter le bon. D’ailleurs, la noix de cajou est dépourvue de cholestérol. Sa haute teneur en magnésium et en acides gras mono-insaturés lui permet de combattre la fatigue, la migraine et l’hypertension artérielle. En intégrant le beurre de noix de cajou dans leur alimentation, les sportifs éviteront les problèmes cardiovasculaires. Notons en effet que le beurre dérivé de la noix de cajou apporte l’essentiel pour développer les muscles et renouveler ainsi la masse musculaire. Voici en réalité ce qui se passe durant l’entraînement d’un sportif : au cours d’une activité physique, les muscles sont plus ou moins sujets à des microtraumatismes. Ces microlésions provoquent des pertes en protéines, à compenser. C’est la raison pour laquelle le beurre d’anacarde devra faire partie de l’alimentation des sportifs. Le taux de protéines dans cette denrée oléagineuse varie entre 15 et 30%.

Consommation du beurre de noix de cajou

Aliment très rassasiant, le beurre de noix de cajou est à consommer avec modération. Son goût, agréable mais prononcé, persiste en bouche. Nous invitons le culturiste à goûter à la « Salade post-entraînement de musculation ». Cette préparation boostera à coup sûr votre énergie et revigorera vos muscles. La salade est composée de pâtes complètes, de crevettes, d’une carotte et de pousses de soja. Elle sera assaisonnée de sauce soja avec un peu de beurre de noix de cajou, mélangée avec du jus de citron vert. Le goût sera relevé avec quelques pincées de sucre et du piment rouge. Cette recette est non seulement bienfaisante pour le cœur, mais elle favorise également la lubrification des articulations. Consommé autrement, salé ou sucré, avec de la cannelle ou du miel, le beurre de noix de cajou est un complément nutritif hautement énergétique car 30 grammes de cette pâte, pure, apporte 180 à 210 kilocalories, sans compter les différents nutriments qui le constituent (cuivre, phosphore, zinc, manganèse, fer, sélénium, etc.). Les vitamines B1, B2, B6, E, K ne font que l’enrichir davantage.