Acheter des fruits secs

Walnuts
Walnuts
10,90 €

Lors d’une période de sèche ou de prise de muscle sec, les pratiquants sont très stricts sur leur régime alimentaire. Pour éviter de gâcher leurs efforts, ils évitent les calories et bien souvent les lipides sont intégralement mis de côté ou ont perdu beaucoup de place dans l’alimentation. Seulement, il faut savoir que les lipides sont importants pour le bon fonctionnement de l’organisme et participent également à la croissance musculaire. Il existe de bonnes graisses, celles non saturées. Si les culturistes penchent pour le poisson, en particulier le saumon, pour compléter leur ration de lipides, il n’est pas évident d’atteindre le minimum nécessaire à moins qu’ils n’en consomment 2 kg, ce qui n’est pas envisageable. La solution la plus simple, c’est de consommer des fruits secs. Les oléagineux comme les noix et les amandes sont riches en calories et en graisses non saturées.

Des calories denses et rapides

Les fruits secs ont la propriété d’être très calorifiques puisque la graisse offre plus de calories que les glucides ou les protéines : 9 calories/g contre 4 calories/g pour les deux derniers. En prise de muscle sec, bien que le but étant de bâtir des muscles tout en diminuant la prise de gras, les calories sont toujours nécessaires étant donné qu’elles font fonctionner l’organisme. Et lors des entraînements, les pratiquants en dépensent énormément et il n’est pas possible de bâtir du muscle sans celles-ci. Les fruits secs font partie des aliments disposant de calories de bonne qualité. Il suffit d’en mettre une petite poignée lors du petit déjeuner ou en collation pour gagner environ 500 calories. Les beurres végétaux comme le beurre de cacahuète est un aliment calorique et nutritif qu’il ne faut pas oublier de mettre dans l’alimentation.

Un taux de testostérone élevé

Quelle est la relation entre les fruits secs et la testostérone ? La réponse est simple. Les noix ont la faculté d’améliorer le taux de testostérone dans l’organisme grâce à leur teneur en sélénium. En avoir un taux élevé contribue à la croissance musculaire ainsi qu’à l’augmentation du tonus sexuel. Et avec la diminution progressive de la testostérone à partir de 30 ans, il devient difficile pour les culturistes d’avoir des muscles secs et maigres. La testostérone permet de maintenir l’énergie et les muscles. C’est pour cette raison qu’il est conseillé d’ajouter les oléagineux à l’alimentation, même en période de prise de muscle sec. Cette hormone contient aussi d’autres éléments comme l’arginine, l’acide aminé permettant à l’organisme de fabriquer l’oxyde nitrique. Cette dernière est connue pour favoriser la congestion, la dilatation des vaisseaux sanguins et une bonne circulation du sang. L’assimilation des nutriments se fait alors plus facilement.

Une bonne dose de protéines, de vitamine E et d’oméga-3

Contrairement à ce que de nombreuses personnes pensent, les fruits secs sont également une source de protéines puisqu’ils en apportent 30 à 35 g/jour. Les noix et les amandes disposent aussi d’une bonne teneur en vitamine E et en oméga-3. Ils sont ainsi d’excellents antioxydants. En consommer régulièrement occasionne des bienfaits pour l’organisme, plus que l’on ne le croit. En effet, les oléagineux sont des atouts pour la santé puisqu’ils permettent de diminuer le risque de cholestérol, de diabète et cardiovasculaire. Il suffit d’en consommer 5 portions de 30 g pour avoir un organisme puissant et performant, adapté pour les entraînements intenses.