Toute la vérité sur l'alcool et la musculation

Toute la vérité sur l'alcool et la musculation

30 avril 2018 | consulté 1708 fois

Dans cet article, nous allons nous intéresser sur les effets de l’alcool sur la musculation. Pour certains, l’alcool est quelque chose de culturel comme la consommation de vin ou de bière; mais cette consommation peut aussi être festive et c’est pour cela que les jeunes sont d’ailleurs de plus en plus nombreux à boire pour l’ivresse. Fort heureusement, les effets de l’alcool sur la prise de muscle sont directement liés à la dose consommée. En effet, un verre n’aura pas de conséquence sur la perte musculaire et pourrait même stimuler la production de testostérone mais une grosse consommation d’alcool peut être néfaste pour votre santé et objectifs. 

Quels sont les effets de l’alcool sur la musculation ?

L’alcool et la prise de poids

Ce n’est un secret pour personne mais l’alcool fait prendre du poids. C’est simple, 1g d’éthanol (7 calories) est quasiment aussi énergique que 1g de lipide (9 calories). Ainsi, l’apport calorique peut vite augmenter si vous buvez des cocktails alcoolisés ou encore des shots d’alcool qui peuvent exploser votre balance calorique ! Mais attention, pour ce qui est de l’alcool, ce sont des calories vides qui ne servent à rien et qui ne vont pas vous aider à prendre plus de muscle. Attention donc aux calories contenues dans les verres d’alcool. Les calories ne seront donc pas utilisées à des fins énergétiques mais stockées sous forme de graisse dans le tissu adipeux.

De plus, l’alcool rend beaucoup plus difficile l’oxydation des lipides et augmente le taux de triglycérides sanguin et favorise une balance lipidique positive. A long terme, la consommation d’alcool augmente la taille des adipocytes et le taux de masse grasse, principalement au niveau de la graisse abdominale, ce qui rendra très difficile d’avoir le fameux 6 pack.

L’alcool déshydrate

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, l’alcool déshydrate l’organisme ! En effet, vous avez déjà sans doute connu l’envie irrésistible de boire une énorme quantité d’eau le lendemain d'une soirée un peu trop arrosée. L’alcool inhibe l’hormone ADH (hormone anti diurétique), empêchant la réabsorption d’eau au niveau des tubules rénaux. Ainsi, l’eau n’est pas réabsorbée et il est alors conseillé de boire de l’eau de temps en temps entre vos verres d’alcool en soirée pour éviter la déshydratation.

L’alcool bloque la la récupération musculaire

C’est un point important à ne pas négliger pour les personnes cherchant à augmenter leur masse musculaire ou la maintenir en période de sèche. En effet, d’après de nombreuses études scientifiques, la consommation d’alcool, même modérée, ralentit la récupération musculaire après un entraînement. L’alcool pourrait influencer les niveaux de myostatine qui augmente dans les muscles en présence d’alcool et est capable de réduire la prise de muscle en empêchant la création de nouvelles fibres.

L’alcool fait baisser la testostérone

Malgré ce que beaucoup de gens pensent dans le domaine de la musculation et du fitness, l’alcool n’a pas d’effets négatifs significatifs sur l’entraînement. Pourtant, vous avez probablement dû entendre que la prise d’alcool fait baisser la testostérone. Même si cela est vrai, c’est exagéré. Une étude sur 3 semaines (http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/15166654) a montré qu'en consommant entre 30 et 40g d'alcool par jour, la testostérone a baissé de 6,8% chez l'homme mais aucune baisse chez la femme. Cela signifie que 3 bières par jour pendant 3 semaines entraînent une réduction minime de 6,8% de testostérone chez l’homme. Ainsi, si vous êtes un buveur occasionnel à raison d’un verre de vin lors d’un repas ou de 2-3 bières par semaine, vous n’avez probablement aucune chance de faire baisser votre taux de testostérone.

TST + GH

TST + GH

BioTech USA

TST + GH, le booster de testostérone 100% naturel de haute qualité!

L’alcool fait baisser le moral

L’alcool joue un rôle dépresseur sur le cerveau pouvant vous faire baisser le moral. Même si sur le moment, l’alcool vous rend joyeux, il peut aussi rendre triste et vous démotiver. L’alcool perturbe les cycles du sommeil et donc la production d’hormones et peut agir sur l’humeur pendant les jours suivant la consommation. Ainsi, vous pouvez avoir moins l’envie de vous entraîner les jours à venir ou même de tenir votre diète alimentaire par exemple.

Faut-il consommer de l’alcool quand on fait de la musculation ?

Comme nous l’avons vu, l’alcool n’est pas vraiment recommandé si vous êtes un pratiquant de musculation puisqu’il peut réduire votre force, votre récupération, votre motivation, vous faire prendre du gras. Mais tout cela va dépendre grandement de la quantité d’alcool que vous consommez. A moins d’être culturiste professionnel ou de préparer une compétition, il n’est pas interdit de boire de temps en temps lors d’une occasion festive, mais il vaut mieux consommer de manière modérée ! Ainsi, vous pouvez par exemple vous limiter à deux verres pour en profiter pleinement sans impacter vos objectifs.