La consommation de whey pour la prise de masse sèche

10 décembre 2015 | consulté 38872 fois

La whey a connu un succès fou auprès des pratiquants de la musculation vers la fin des années 90. Les laboratoires et les fabricants de compléments et de suppléments alimentaires ont profité de cet engouement pour développer ce marché. Différents types de whey ont alors fait leur apparition :

  • Les concentrés,
  • Les isolats,
  • Les CFM ou « Cross-Flow Microfiltration »,
  • Les versions hydrolysées,
  • Les types à échange d’ions,
  • La lactalbumine.

Opter pour la bonne whey protéine devient alors embarrassant devant toutes ces variétés. Le présent billet vous éclairera sur les propriétés de la whey. Il vous guidera dans votre choix et vous conseillera aussi dans la consommation du produit surtout si vous projetez une prise de masse rapide ou musculaire.

La whey protéine, aussi appelée protéine de petit lait ou protéine de lactosérum, est une substance naturelle tirée du lait de vache. Elle affiche une haute valeur biologique et un aminogramme complet. Les caractéristiques de la whey font d’elle une alliée pour prendre de la masse. Cette protéine en poudre est anabolisante. Elle stimule ainsi la prise de muscle. Son taux réduit de lipides et son effet coupe-faim justifient son efficacité en sèche. Sa propriété anabolisante s’explique par sa capacité de minimiser la destruction des cellules musculaires, facilitant ainsi leur récupération. Pour les bodybuilders qui prennent de la whey, la récupération se fait tout de suite sentir entre deux séances d’entraînement.

Les adeptes de la musculation ont leurs propres idées sur la whey. Les uns voient cette protéine comme un moyen de dessiner la musculature, les autres la considèrent comme la protéine idéale pour perdre de la graisse tout en conservant les muscles. En fait, la whey est une bonne protéine pour une prise de masse musculaire sèche.

Parmi les protéines les moins caloriques et donc avec le moins de sucres et de graisses, il y a l'ISO WHEY ZERO de la marque Biotech USA pour une bonne prise de masse sèche.

Iso Whey Zero

Iso Whey Zero

BioTech USA

L'une des whey isolate native les plus vendues en Europe!

Quand est-ce que la whey est efficace pour la sèche ?

Avant d’expliquer pourquoi la whey est une bonne protéine pour développer les muscles, il est important d’apporter des éclaircissements sur la relation entre la whey et la perte de poids.

Dans le commerce, on dit souvent que la whey permet de perdre du poids et qu’à force d’en consommer, le sportif verrait ses graisses disparaître et il ne resterait plus que son muscle sec. Détrompez-vous, comme toute autre protéine, ce n’est pas la whey en elle-même qui fait maigrir. C’est plutôt son apport calorique. Si votre nourriture est trop calorique, elle vous fera grossir, et si vous prenez en plus de la whey hautement calorique comme supplément, vous absorberez davantage de calories et c’est cela qui vous fera prendre rapidement de la masse, et cette prise de masse ne sera pas forcément musculaire.

De ce raisonnement, on peut donc déduire que la whey est avantageuse pour la sèche dans deux conditions :

  • Ou vous prenez de la whey concentrée hyperprotéinée dont les taux de glucides et de lipides sont très bas, ou vous prenez un isolat. Dans ces cas, la densité calorique de votre supplément alimentaire est réduite. C’est cela qui garantit la perte de gras.
  • La capacité de la whey à diminuer l’appétit permet de mieux contrôler l’alimentation lors du suivi d’un plan diététique.

Comment optimiser la consommation de la whey pour une meilleure prise de masse ?

La whey compte parmi les meilleurs produits pour la prise de masse musculaire. Cela se justifie par sa composition et sa rapidité d’assimilation. Ce type de protéine a une haute teneur en BCAA. L’atout de ce produit réside aussi dans son excellent rapport qualité/prix.

Comparée à la caséine, la protéine de soja ou d’œuf, la whey absorbée tout de suite après la séance de musculation active l’anabolisme. De cette façon, elle contribue à la construction musculaire.

Il faut toutefois faire attention, car ce n’est pas uniquement la consommation de whey qui entraîne la prise de masse. Il faut l’accompagner d’un régime nutritionnel et d’un entraînement adapté. Il est donc à rappeler que la whey n’est pas un substitut de repas. En somme, votre progrès dépend de trois facteurs : la nutrition, l’entraînement et la whey.

Voici quelques conditions de consommation de la whey pour une meilleure prise de masse musculaire :

  • Il faut toujours diluer le produit avec de l’eau et non avec du lait au risque de ralentir sa digestion. Le mélange de la whey avec du lait freinera la synthèse protéique nécessaire au développement musculaire.
  • Son association avec un bon choix d’acides aminés ne fera qu’améliorer son efficacité.
  • Il faut savoir choisir quand prendre sa whey. Une personne qui débute en musculation va se contenter de 30 à 40 grammes de whey diluée avec de l’eau, à prendre immédiatement après sa séance d’entraînement. Mais en général, prenez de la whey une demi-heure avant de vous entraîner afin de préparer les acides aminés dans le sang au stress catabolique qui viendra. Pendant l’entraînement, votre système digestif digère mal les protéines, il doit donc être au repos. Préférez alors un hydrolysat à la whey pendant l’effort. Enfin, tout de suite après l’entraînement, la whey peut être prise avec de la L-leucine pour une meilleure réponse anabolique.
  • En ce qui concerne le dosage de la whey, il ne faut pas se baser uniquement sur son apport quotidien en protéines. Il faut également considérer l’apport protéique de toute votre alimentation. La dose varie en fonction du moment de la prise. Après l’entraînement, elle dépend de la quantité de masse que vous avez engagée au cours des efforts. Au total, la quantité journalière de protéines conseillée pour un bodybuilder est de 1,5 à 2,5 grammes par kilo de poids. Dans le cas où votre plan diététique ne contient pas assez de protéines, alors la whey peut bien le compléter. Consommez donc 40 g environ de whey tout de suite après l’entraînement dans le but d’arrêter le catabolisme provoqué par les efforts de musculation et d’enclencher l’anabolisme. Le travail anabolique de la whey est renforcé lorsque sa prise est accompagnée de 5 à 10 grammes de L-leucine.