Le mésomorphe a-t-il besoin d’une prise de masse ?

Le mésomorphe a-t-il besoin d’une prise de masse ?

5 décembre 2015 | consulté 6359 fois

En musculation, le mésomorphe fait partie des trois types de morphotypes avec l’ectomorphe et l’endomorphe. Il se présente comme une personne possédant le physique du culturiste par excellence puisqu’il a tous les avantages cumulés des deux autres morphotypes sans les inconvénients. Généralement athlétique, le mésomorphe est de nature énergique possédant une bonne ossature, une musculature déjà développée et peu de gras. Grâce à son épaisse ossature carrée, le mésomorphe gagne rapidement une grande force physique et une carrure imposante. Il peut facilement modeler son poids à sa guise, ce qui lui permet d’enchaîner aisément prise de masse et sèche afin d’avoir un physique plus puissant. D’ailleurs, son physique est particulièrement propice à la prise de masse musculaire par rapport au physique de l’ectomorphe par exemple.

Le type mésomorphe en détail

Disposant d’excellents atouts génétiques pour prendre de la masse, le mésomorphe est de nature énergique possédant un système nerveux bien régulé additionné de bons taux hormonaux. Une personne mésomorphe est plus encline à augmenter sa masse musculaire plus aisément qu’une personne endomorphe ou ectomorphe. Ayant un physique idéal pour la pratique de la musculation, le mésomorphe mange beaucoup sans pour autant prendre du gras. Il peut également absorber de grosses séances d’entraînement tout en modulant naturellement son poids. Avec son ossature large et ses articulations solides, le mésomorphe peut alors supporter de lourdes charges et une grande fréquence d’entraînement. Ce qui distingue le mésomorphe des autres, c’est que ses cuisses et ses bras sont plus gros que la normale.

Concernant son régime, le mésomorphe prendra aisément de la masse musculaire. Seulement, il devra surveiller son alimentation afin de ne pas tomber dans l’excès de gras bien que cela soit peu probable avec de bons exercices physiques. Si le mésomorphe veut avoir une musculature parfaite, plus de force et une carrure encore plus impressionnante, il devra opter pour une prise de masse limitant la prise de gras. Et bien que cela puisse paraître paradoxal, les nutriments à privilégier sont les glucides complexes avant les protéines et enfin les lipides, dont le paramétrage des apports caloriques pour prendre 1 kg par mois est le suivant : 25 % de l’apport énergétique pour les protéines, 55 % de l’apport sous forme de glucides et 20 % pour les lipides. Au niveau de la fréquence des repas, il est conseillé au mésomorphe de manger 5 à 6 fois par jour de façon modérée tout en bien répartissant les repas. Pour gagner plus de muscle, un excédent de 300 kcal par jour restera suffisant. Si la quantité dépasse, le pratiquant pourra prendre plus de gras, qu’il faudra éliminer plus tard. Et pour privilégier la prise de masse maigre, il sera nécessaire de bien choisir les sources de glucides. La supplémentation est essentielle lors d’une prise de masse. Pour le mésomorphe en particulier, il faudra qu’il utilise des protéines en poudre de type whey ou un gainer intermédiaire entre les repas et après les entraînements. La supplémentation en acides aminés et l’utilisation régulière d’un vasodilatateur offriront la possibilité à l’endomorphe d’appréhender rapidement un nouveau type d’entraînement tout en influençant positivement son anabolisme musculaire.

Pro BCAA

Pro BCAA

Optimum Nutrition

Pro BCAA, la nouvelle formule anti-catabolique de chez Optimum Nutrition

À propos des séances d’entraînement, le mésomorphe peut entamer un entraînement lourd, intense et fréquent avec un gros volume de séries environ 4 à 5 entraînements hebdomadaires. Dans le but de maximiser son potentiel, le mésomorphe entamera d’abord avec des exercices polyarticulaires effectués avec beaucoup de poids dans une fourchette de 6 à 10 répétitions. Ensuite, des mouvements d’isolation en séries de 6 à 10 répétitions avant de s’en prendre aux super-séries et séries dégressives. L’endomorphe fera également 9 à 16 séries selon l’importance du groupe de muscles exercé avec des temps d’arrêt compris entre 60 et 90 secondes, jusqu’à 120 secondes pour le SDT ou encore le squat. D’ailleurs, les groupes ne devront être entraînés qu’une fois par semaine et au total, les séances ne doivent pas dépasser une heure. Cependant, il y a une petite contrainte à prendre en compte pour un mésomorphe. En effet, il a une prédisposition à se blesser s’il n’est pas rigoureux sur sa technique. Pour éviter des blessures maladroites, il devra alors songer à faire des étirements afin de travailler sa souplesse musculaire et articulaire.

Prise de masse pour mésomorphe

Il suffit qu’il suive les règles de base et tout se déroulera sans encombre. La prise de masse ne pose généralement pas de problème aux mésomorphes puisqu’ils sont taillés pour la musculation. Seulement, comme mentionné plus haut, il faut faire attention aux apports caloriques et à la qualité de l’alimentation. Concernant les 5 à 6 repas par jour déjà indiqué, ils devront être espacés de plus ou moins 3 heures. En fait, il s’agit de compléter les 3 principaux repas par des collations dans la matinée, dans l’après-midi et le soir avant le coucher au besoin. La raison pour laquelle l’augmentation de la consommation est nécessaire, c’est pour que le métabolisme soit plus élevé afin de limiter la prise de graisse.

Outre un entraînement intensément lourd et fréquent, il ne faut pas que le mésomorphe laisse de côté la récupération. Effectivement, la musculation a pour principal but de détruire les muscles afin qu’ils se reconstruisent et se remodèlent en étant plus forts et plus gros. Il faut dire que cette activité est traumatisante pour les muscles, mais également le système nerveux, les articulations et les tendons. Il est donc nécessaire de laisser le corps et les muscles se reposer après une séance pour qu’ils puissent récupérer. Et pour restaurer les capacités physiques, le mésomorphe devra d’abord s’alimenter juste après l’entraînement puis laisser suffisamment de temps entre deux séances de musculation pour que la croissance musculaire puisse se produire. Il ne faut pas oublier de dormir suffisamment après une séance d’entraînement étant donné que c’est pendant le sommeil que le corps récupère, produit des hormones et renforce son immunité. Un bon sommeil réparateur permettra au mésomorphe d’être au top de sa forme le lendemain pour attaquer d’autres séances de musculation.