Peut-on faire de la musculation en étant Vegan?

Peut-on faire de la musculation en étant Vegan?

1 septembre 2017 | consulté 1731 fois

Aujourd’hui, il y a de plus en plus de personnes qui sont devenues adeptes du véganisme. En effet, ce choix de vie commence à toucher le grand public suite à son grand succès dans le monde de la santé. Cependant, dans le monde de la musculation et des sports de force, ce mode de vie ne fait pas l’unanimité. Les pratiquants ne semblent pas encore capables d’abandonner la consommation de viande, d’oeufs et de produits laitiers.

De plus en plus de professionnels et de sportifs amateurs se tournent vers un régime à base de plantes et voient les résultats sur leur santé et performances. Un régime végétalien peut ne pas être pour tout le monde mais peut très bien convenir aux personnes pouvant souffrir d’acné, d’allergies, d’intestins irritables, d’intolérance au lactose ou tout simplement aux personnes souhaitant changer leur mode de vie adoptant une manière plus structurée de suivre une prise de masse plus « clean ». Il peut être tout à fait possible d'allier une alimentation végétarienne avec la musculation.

Les végétaliens et les protéines

Dans le véganisme, il y a souvent une idée reçue qui ressort : le manque de protéines. Il est important de savoir qu’il existe beaucoup de sources à base de plantes qui peuvent inclure autant de protéines que leurs alternatives à base de viande : légumineuses, lentilles, légumes verts, riz, quinoa, avoine, haricots, tofu, tempeh… qui sont absorbées de la même manière que les viandes, poissons, oeufs ou produits laitiers. Attention, les produits fabriqués à partir de protéines de lait de vache ne conviennent pas aux végétaliens. Il sera alors recommandé de vous tourner vers la protéine de riz brun ou encore l’isolat de protéine de soja et d’autres sources de protéines encore.

100% Rice Protein

100% Rice Protein

IronMaxx

100% Rice Protein, de la protéine de riz 100% Vegan et sans gluten!

Les végétaliens et les glucides

Dans le véganisme, il existe une autre idée reçue : la consommation excessive de glucides. En effet, la majorité des sources de protéines citées au dessus comme les haricots et les légumineuses, contiennent également de grandes quantités de glucides, mais ceux-ci ne doivent pas être un problème pour ceux qui s’entraînent de façon sérieuse et intensive et pour ceux souhaitant sécher. En effet, les glucides sont essentiels pour le renforcement musculaire et la récupération et ne doivent en aucun cas être négligés. Avec un régime alimentaire riche en graisses saines comme les noix, avocats, légumes secs et haricots, ces sources peuvent remplacer les glucides supplémentaires nécessaires.

Comme tout autre ajustement du régime alimentaire, le végétalisme prend juste un peu de planification mais peut être adapté en fonction de votre besoin en macronutriments. En effet, il est tout à fait possible de remplacer par exemple de la patate douce et du poulet par des haricots et des brocolis par exemple. Il suffit juste de remplacer ce dont on veut éviter de manger par l’équivalent en légumes.

Les végétaliens et les nutriments essentiels

Dans le véganisme, une autre idée reçue est le manque de nutriments essentiels présents dans la viande et les produits laitiers. En effet, un régime alimentaire à base de plantes n’est pas moins « biodisponible » ou moins efficace qu’un régime incluant des produits d’origine animale. Toutefois, pour que votre organisme soit dans un état optimal de fonctionnement pour atteindre vos objectifs, il existe certains suppléments indispensables pour vous permettre de maximiser vos entraînements comme la vitamine B12 qui est habituellement située dans la viande rouge et la glutamine qui se trouve généralement dans la viande et le poisson.

La vitamine B12 est essentielle pour la force musculaire et l’apport en énergie pour optimiser votre force et vos performances tout en optimisant votre prise de masse sèche. La glutamine est l’acide aminé le plus abondant dans les muscles. En effet, il est la clé de la protéine et de la synthèse du glycogène.

En résumé

En résumé, il est tout à fait possible de pratiquer la musculation et de manger vegan tout en progressant de manière saine et en prenant soin de sa santé. Il faudra simplement veiller à avoir l’équivalent en protéines, glucides et lipides à partir de sources végétales pour pouvoir apporter à votre organisme, tout ce dont il a besoin pour récupérer et se développer.