Barres protéinées pour la musculation

Comment choisir sa barre protéinée quand on fait de la musculation?

Les barres protéinées abondent sur le marché. Leur caractère commercial vous donne l’embarras du choix. Certaines suscitent votre gourmandise mais à voir leur étiquette, elles contiennent des glucides cachés, des protéines de qualité inférieure et des ingrédients supplémentaires qui ne sont pas toujours cohérents avec votre régime. Quand vous ressentez un petit creux et que l’envie vous porte à choisir une barre protéinée, quels sont les critères à prendre en considération ?

Les protéines, éléments de base d’une barre protéinée

Les barres protéinées se trouvent en premier lieu dans le rayon des compléments alimentaires. Il faut toutefois faire attention, certaines sont « déséquilibrées » en matière d’éléments nutritifs. Pour reconnaître une véritable barre protéinée, observez l’étiquette et portez votre attention sur la quantité de protéines. Elle doit en contenir 15 g au moins.

Ensuite, vérifiez le type de protéines. Sachant que la plupart des produits ont ce qu’on appelle un « propriety protein blend » c’est-à-dire la composition de protéines qui leur est propre, optez pour la barre qui vous propose des protéines de qualité (le whey sous toutes ses formes à savoir les concentrats, les isolats et les hydrolysats de lactosérum ; la caséine micellaire ; les protéines de soja concentrées, etc.). La gélatine ou collagène par contre est une protéine de qualité inférieure ; on l’utilise souvent pour compléter de manière superficielle le poids des protéines de la barre. Si toutes les barres présentent du collagène parmi leurs ingrédients et que vous devez en acheter une à tout prix, veillez à ce que le collagène figure en bas de la liste des ingrédients. Sachez en effet que les ingrédients d’un produit sont organisés par ordre quantitatif décroissant.

Les autres ingrédients d’une barre protéinée

En ce qui concerne les glucides, il est conseillé aux culturistes en sèche d’opter pour une barre pauvre en glucides afin d’éviter le pic d’insuline dans le sang. Les barres riches en glucides sont, elles, recommandées aux personnes qui souhaitent gagner en masse. Celles-ci les prendront avant de déployer de longs et intenses efforts. Vérifiez le type de glucides de votre barre protéinée : les sucres raffinés comme le saccharose, le sirop de maïs ou le chocolat ne doivent pas figurer dans les premiers rangs des ingrédients. Certains fabricants remplacent les sucres raffinés par des édulcorants tels que l’acésulfame de potassium ou des sucres alcool comme le xylitol, le maltilol, le sorbitol, le glycérol ou la glycérine pour rendre le produit plus savoureux. Ces types de sucres sont moins caloriques que les sucres raffinés. Cependant, les intestins peuvent avoir du mal à les digérer. Chez certaines personnes, leur consommation provoque des ballonnements.

Les lipides à éviter sont les acides gras trans. Ces acides gras artificiels ont été remplacés par de l’huile de palme, mais celle-ci n’écarte pas non plus les troubles cardio-vasculaires. Préférez plutôt les barres à triacylglycérols. Ce substitut de matière grasse est moins calorique. Il n’augmente pas le taux sanguin de mauvais cholestérol et est parfaitement compatible avec les vitamines liposolubles ainsi que les autres éléments nutritifs nécessaires au sportif.